ALBER | Né en 1986
FRANCE

Depuis quelques années des murs de France et d’ailleurs se couvrent d’un visage, imaginé et décliné par ALBER, pur produit de la planète graffiti et street art.

Né à Tourcoing en 1986, il découvre le graffiti à 15 ans et l’adopte pour son côté rebelle et transgressif, associé au rap qu’il écoute en boucle. Il choisit ALBER pour pseudo, le prénom de son grand-père sans le T, pour une identité à la fois lisible et personnelle. Une identité qu’il affirme en imaginant plus tard un personnage à la fois évolutif et identifiable qu’il peint sur tout support que lui offre la rue. ALBER aime cette confrontation avec l’interdit, avec le risque, inhérents au graffiti et au street art ; mais aussi la rencontre entre son oeuvre et les passants, des publics variés, curieux ou non, qui croisent son personnage.

ALBER se considère d’abord comme graffeur, la notion d’art n’est apparue que plus tard. Il y avait avant tout le plaisir de peindre, l’ivresse de la liberté, les copains avec lesquels il crée, adolescent, le groupe KTM et VIRTUAL TIME’S.

La passion reste intacte et ALBER se détache peu à peu des codes du graffiti à la recherche d’une expression plus personnelle. Du graffiti il conserve la fluidité du geste qui trace des lignes et court sur la surface, mais les lignes et les formes s’assemblent en une représentation figurée. L’application de la couleur à la bombe, tradition oblige, donne relief et lumière à ces assemblages révélant un visage aux proportions démesurées, de face, de profil ou de trois-quart, le regard bleu et fixe sous les lourdes paupières. Regard en coin tel un guetteur ou un veilleur.

Ce personnage devient la signature d’ALBER qui, de graffeur devient street artiste préservant sa liberté de peindre où il veut, quand il veut. Le passage à la toile se fait peu à peu, redimensionnant le propos sans rien lui ôter de sa puissance. ALBER applique sur toile les mêmes codes que sur les murs et continue de faire cohabiter les deux supports.

Installé à Bordeaux depuis le début des années 2010, ALBER est rapidement repéré comme figure montante du street art français. En 2012 il est invité à peindre le célèbre M.U.R. d’Oberkampf à Paris ce qui lui apporte une reconnaissance et ses premières expositions de groupe.

En 2015, il réalise une peinture de 4 mètres pour l‘Institut Magrez de Bordeaux dans le cadre de l’exposition Expressions Urbaines, aux côtés de piliers internationaux tels que JonOne, Shepard Fairey (OBEY) ou encore Jef Aerosol. La même année il est sollicité pour réaliser une fresque dans le cadre du Ocean Climax Festival à Bordeaux.

En 2016, il peint le M.U.R. de Nancy ; il est invité au Festival International de Street Art ST+ART
de Hyderabad en Inde où lui est confiée la réalisation de toute une façade, une première !

Récemment à Orléans, prochainement au Sri Lanka, ALBER promène son personnage énigmatique, haut en couleur, de mur en porte, de toile en palissade, il lui fait traverser les frontières et les cultures, suscitant un même enthousiasme, et gardant intacte sa passion pour un art qui lui procure toujours le même frisson entre clandestinité et reconnaissance.

En évolution permanente, les personnages d’ALBER gagnent en légèreté et transmettent des expressions qui ne cessent d’interpeller. La fraîcheur de sa démarche et la fluidité de sa technique font d’ALBER un artiste prometteur de la scène street art contemporaine. Son sens de la géométrie et de la couleur apportent de la fraicheur à la discipline.

Alber - Portrait - Artist - Wall - Street Art

Alber-Art-Contemporain-Wall-Urban Art

Alber-alberoner-graffiti-urbanart-bordeaux-streetart-france-art contemporain-art-spray-color-bordeaux-face-portrait

ALBER - Réalisation d'une fresque pour le M.UR. de Nancy en 2016

ALBER

Video : Palm Production

ALBER  |  REGARDS  |  SOLO SHOW 2017  |  BIARRITZ